Paul Dalloz

Paul Dalloz
Dalloz, Paul.jpg
Lithographie de Dalloz par Henri Dochy sur un dessin de Gaston Vuillier pour le Monde illustré du 16 avril 1887.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Charles Paul Alexis DallozVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Journaliste, avocatVoir et modifier les données sur Wikidata
Rédacteur à
Père
Fratrie
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Propriétaire de
Distinction
signature de Paul Dalloz
Signature de Paul Dalloz dans son dossier de Légion d’honneur.
Tombe Paul Dalloz, Cimetière d'Auteuil, Paris.jpg
Tombe de Dalloz au cimetière d’Auteuil.

modifier - modifier le code - modifier WikidataDocumentation du modèle

Paul Dalloz, né le à Paris où il est mort le , est un patron de presse français.

Biographie

Fils du jurisconsulte Désiré Dalloz, avocat de formation, Paul Dalloz est devenu, après le coup d'État du 2 décembre 1851, avec Jules Turgan, l’un des deux directeurs du Moniteur universel, auquel il a fourni divers articles[1].

Il a présidé, en , à la création du Moniteur universel du soir, seul journal politique à 5 centimes, dont le tirage a atteint rapidement le chiffre de 100 000[1].

Il a été le propriétaire du journal La Petite Presse fondé par Balathier-Bragelonne[2].

Il a été décoré de la Légion d'honneur[3]. Il était le frère de l’homme politique Édouard Dalloz.

Il a épousé en 1871 la danseuse d'opéra Adeline Plunkett.

Mort en 1887 au no 3 villa Saïd (16e arrondissement de Paris)[4], il est inhumé au cimetière d'Auteuil[5].

Notes et références

  1. a et b Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des contemporains, contenant toutes les personnes notables de la France et des pays étrangers : Supplément à la IVe édition par Léon Garnier, t. 1, Paris, Hachette, , 3e éd., 927 p. (lire en ligne), p. 461.
  2. Jean-Pierre Bacot, La Presse illustrée au XIXe siècle : une histoire oubliée, Paris, (lire en ligne), p. 123.
  3. Archives nationales, « Dossier LH/648/106 », sur Base Léonore, (consulté le ).
  4. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Les Éditions de minuit, septième édition, 1963, t. 2 (« L-Z »), « Villa Saïd », p. 372.
  5. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Les Éditions de Minuit, septième édition, 1963, t. 1 (« A-K »), « Rue Claude-Lorrain », p. 352.

Liens externes

  • Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Fichier d’autorité international virtuel
    • International Standard Name Identifier
    • Bibliothèque nationale de France (données)
    • Système universitaire de documentation
    • Bibliothèque du Congrès
    • Bibliothèque royale des Pays-Bas
    • Bibliothèque nationale de Pologne
    • Bibliothèque universitaire de Pologne
    • WorldCat
  • icône décorative Portail de la presse écrite
  • icône décorative Portail de la France au XIXe siècle