Horticulture

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources ().

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références »

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus.

La mise en forme de cet article est à améliorer ().

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ».

Comment faire ?

Les points d'amélioration suivants sont les cas les plus fréquents. Le détail des points à revoir est peut-être précisé sur la page de discussion.

  • Les titres sont pré-formatés par le logiciel. Ils ne sont ni en capitales, ni en gras.
  • Le texte ne doit pas être écrit en capitales (les noms de famille non plus), ni en gras, ni en italique, ni en « petit »…
  • Le gras n'est utilisé que pour surligner le titre de l'article dans l'introduction, une seule fois.
  • L'italique est rarement utilisé : mots en langue étrangère, titres d'œuvres, noms de bateaux, etc.
  • Les citations ne sont pas en italique mais en corps de texte normal. Elles sont entourées par des guillemets français : « et ».
  • Les listes à puces sont à éviter, des paragraphes rédigés étant largement préférés. Les tableaux sont à réserver à la présentation de données structurées (résultats, etc.).
  • Les appels de note de bas de page (petits chiffres en exposant, introduits par l'outil « VisualEditor - Toolbar - citoid citepong derivative.png Source ») sont à placer entre la fin de phrase et le point final[comme ça].
  • Les liens internes (vers d'autres articles de Wikipédia) sont à choisir avec parcimonie. Créez des liens vers des articles approfondissant le sujet. Les termes génériques sans rapport avec le sujet sont à éviter, ainsi que les répétitions de liens vers un même terme.
  • Les liens externes sont à placer uniquement dans une section « Liens externes », à la fin de l'article. Ces liens sont à choisir avec parcimonie suivant les règles définies. Si un lien sert de source à l'article, son insertion dans le texte est à faire par les notes de bas de page.
  • Insérer une infobox (cadre d'informations à droite) n'est pas obligatoire pour parachever la mise en page.

Pour une aide détaillée, merci de consulter Aide:Wikification.

Si vous pensez que ces points ont été résolus, vous pouvez retirer ce bandeau et améliorer la mise en forme d'un autre article.

Selon le dictionnaire de l'Académie française, l'horticulture est l'art de cultiver les jardins, de pratiquer la culture des légumes, des fruits, des fleurs, des arbres ou des arbustes fruitiers et d'ornement. Le terme est probablement un emprunt savant à l'anglais[1], il se compose du latin classique hortus « jardin » et du mot culture.

Il s'agit d'une filière complexe et spécialisée de l'agriculture regroupant la floriculture, le maraîchage, l'arboriculture, la pépinière, la semence et les jeunes plants.

La floriculture se fait de plus en plus sous serre et avec des plantes sélectionnées pour leur couleur, leur résistance aux conditions urbaines, leur durée de floraison…
Production de légumes bios sans intrants de synthèse (engrais ou pesticides)
Culture hydroponique de tomates sous serre
Jardin fleuri
horticulure en aéroponie (les nutriments sont brumisés sur les racines)

Secteurs de culture

Les secteurs de l'horticulture se divisent en sept activités économiques :

  • l'horticulture maraîchère (ou maraîchage) pour la production des légumes ;
  • l'arboriculture fruitière, pour la production de fruits ;
  • l'horticulture ornementale qui comprend la production de diverses plantes ornementales ;
  • la floriculture pour la production de fleurs ;
  • la pépinière pour la production d'espèces ligneuses, arbres et arbustes d'ornement ou non ;
  • la serriculture pour la production maraîchère, floricole et de pépinière en serre ;
  • le paysagisme, activité économique liée à la création et à l'entretien de jardin ou de grands espaces.

Espaces de culture

L'horticulture se pratique en milieu rural, périurbain et urbain. L'horticulture urbaine et périurbaine (HUP), encore peu reconnue, tend à se développer dans les villes en expansion[2].

Horticulture maraîchère (maraîchage)

Article détaillé : maraîchage.

Le maraîchage consiste en la production de plantes potagères.

Arboriculture fruitière

Article détaillé : arboriculture.

L'arboriculture fruitière consiste en la production de fruits de bouches.

Floriculture

Article détaillé : floriculture.
  • Production de plantes à massif (corbeilles, parterres) ;
  • Production de potées vertes ;
  • Production de potées fleuries ;
  • Production de fleurs à couper ;
  • Production de semences ;
  • Production de plantes succulentes (cactées, plantes grasses, plantes à caudex).

Pépinière

Article détaillé : pépinière.

La pépinière consiste en la production d'espèces ligneuses, arbres et arbustes d'ornement ou non.

  • Production d'arbres ;
  • Production d'arbustes ;
  • Production de plantes vivaces ;
  • Production de sujets de grande taille ;
  • Production de plants forestiers pour reboisement ;
  • Production de plants fruitiers pour l'arboriculture ;
  • Production de semences.

Serriculture

Article détaillé : serriculture.

La serriculture est une spécialisation du maraîchage, de la floriculture ou de la pépinière en serre.

Paysagisme

Serre du Giardino dell'Orticultura de Florence (Italie).
Article détaillé : paysagisme.
  • Création de plans de parcs et jardins ;
  • Plantation dans parcs et jardins publics et privés ;
  • Création et entretien de terrains de sport ;
  • Entretien de parcs et jardins publics et privés ;
  • Élagage d'arbres de toutes hauteurs.

Marché horticole en France

Le secteur de l'horticulture et du paysage concerne près de 60 000 entreprises et plus de 150 000 emplois en France.

Il regroupe trois grandes catégories d'entreprises : les entreprises de production de végétaux (pépinières, entreprises horticoles, maraîchers, etc.), les entreprises de distribution et de vente, les entreprises du paysage (réalisation de travaux).

Recherche horticole

À partir d'espèces sauvages et de variétés déjà cultivées, la sélection empirique pendant des siècles, et maintenant depuis de nombreuses années la sélection génétique permet aux firmes horticoles, aux semenciers et aux instituts de recherche spécialisés de créer de nouvelles variétés et des cultivars présentant des caractéristiques intéressantes et parfois spectaculaires.

La recherche et la mise au point de plantes nouvelles sont vitales dans un secteur compétitif où le climat évolue et où les effets de mode sont de plus en plus déterminants.

Évolution de la production horticole en France

L’horticulture française se caractérise par deux modes de production : sous abris et de plein air[3]. La culture hors-sol, le plus souvent sous abris, s’accompagne d’un fort développement de la mécanisation, de la robotisation et de l’automatisation. Pour l’ensemble des productions horticoles, l’approche écologique et systémique est de plus en plus prise en compte. On constate le développement d'activités connexes à l’activité de production : vente directe ou en circuits courts, transformation, jardinage, agriculture urbaine et périurbaine.

Productions para-horticoles

Les plantes à épices ou à parfums (vanille, cannelle, poivre, girofle, thé, cacao, ylang-ylang, etc.).

Formation en horticulture en France

Pour travailler dans ces filières, l’enseignement agricole offre des formations de tous les niveaux :

  • de la 4e au bac+2 dans l’enseignement général, technologique et professionnel
  • de bac+3 au doctorat dans l’enseignement supérieur

Dans l'enseignement général, technologique et professionnel

L'enseignement est réalisé par des établissements publics et privés d’enseignement agricole et horticole :

Dans l'enseignement supérieur

En France, le diplôme d'ingénieur en horticulture est délivré après trois ans (à la suite d'une classe préparatoire) ou cinq ans (à la suite d'une « prépa intégrée ») d'études au sein du centre d'Angers d'AgroCampus Ouest, anciennement INHP (Institut National d'Horticulture et du Paysage)[4] aujourd'hui l'Institut national supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage (l'Institut Agro). Au cours de la dernière année, les étudiants ont le choix entre des options très diverses pour orienter leur profil professionnel futur.

Les diplômes de paysagistes sont aussi délivrés par l'École nationale supérieure du paysage (ENSP) située à Versailles[5].

En Suisse romande, les ingénieurs en agronomie horticole sont formés à l'HEPIA Genève : la Haute école du paysage, d’ingénierie et d'architecture de Genève[6].

Informations sur les savoirs horticoles en France

En France, une bibliothèque numérique en ligne Hortalia, spécialement dédiée à l'horticulture, a été développée par la SNHF (Société nationale d'horticulture de France). Elle donne accès à des revues de l'horticulture française, à des catalogues de pépiniéristes, des monographies anciennes du XVIe au XVIIIe siècle et un fonds d'images. Ce portail se veut une référence en matière de connaissances horticoles pour la période du XVIe siècle au XXe siècle[7].

Métiers

Article détaillé : Horticulteur.

Les métiers de ce secteur économique sont généralement des métiers d'extérieur, durs parce que soumis aux aléas climatiques (pluie, vent, neige, froid, etc.)

Les emplois sous serres sont moins difficiles mais le confinement de l'air est particulièrement pénible à supporter durant les chaleurs estivales.

Le métier demande des travailleurs du service de l’horticulture de posséder certaines qualités particulières. En effet, ils se doivent d’être en bonne formes physique, de posséder des habiletés manuelles et d’avoir de l’entrepreneurship. Ils doivent également d’avoir des capacités dans le domaine de l’administration pour les documents à remplir quotidiennement et mensuellement (les factures et le budget par exemple). Lors de leurs expériences de travail, les horticulteurs développent des compétences professionnelles tels que le savoir-faire, ils acquièrent différentes connaissances selon le milieu dans lequel ils sont employés[8].

Les tâches que les horticulteurs accomplissent varient selon leur milieu d’emploi. Les lieux de travail sont divers : « exploitation horticole, société agroalimentaires, pépinière, coopérative agricole, grande surface, municipalité, etc. Encore une fois tout dépendant le milieu, les tâches sont changeantes.» Elles sont fréquemment accomplies à l’extérieur ou dans des serres. Les conditions des travailleurs sont également diversifiées selon les saisons[8].

Au Québec

« Au Québec, le secteur de l’horticulture génère plus de 60 000 emplois dans plus de 9 000 entreprises de production, de commercialisation et de services, et il constitue une activité économique dynamique dont le chiffre d’affaires total dépasse le milliard de dollars »[8].

Au Québec, il y a 1 192 entreprises d’horticulture ornementale, occupant 17 260 hectares. D’ailleurs, 201 millions de dollars sont accordés aux végétaux de serre, 79 millions de dollars sont accordés aux pépinières et 74 millions de dollars sont accordés aux arbres de Noël. Ainsi, le Québec est classé 3e au Canada quant à la production d’ornements. L’Ontario et la Colombie-Britannique sont classés avant le Québec[9],[10].

Notes et références

  1. Site du CNRTL : étymologie du mot horticulture (lire en ligne) [1]
  2. « Développer des villes plus vertes : L'approche de la FAO », sur fao.org (consulté le )
  3. « Référentiel de diplôme Baccalauréat professionnel “Conduite de productions horticoles” », sur chlorofil.fr,
  4. http://www.agrocampus-ouest.fr/infoglueDeliverLive/fr/agrocampus-ouest/campus/angers
  5. (http://www.educagri.fr/index.php?id=1814&region=R11&num=1386)
  6. AGRONOMIE HORTICOLE prépare au diplôme d'ingénieur agronome grade Bachelor en 3 ans
  7. Portail Hortalia (Bibliothèqe numérique), consultation]
  8. a b et c « L'horticulture - Métiers et professions », sur MonEmploi.com (consulté le )
  9. Institut de la statistique du Québec, « Profil sectoriel de l’industrie horticole au Québec, édition 2020 », sur Institut de la Statistique du Québec, (consulté le )
  10. « Horticulture ornementale: productions en serre, en pépinière, gazon et arbres de Noël », sur quebec.ca (consulté le )

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

  • horticulture, sur le Wiktionnaire
Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Horticulture.

Bibliographie

  • Daniel Lejeune, Essai d’une chronologie générale de l’horticulture.

Articles connexes

Liens externes

  • Ressources relatives à la santéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • (en) Medical Subject Headings
    • (en) PatientLikeMe
  • Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistesVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Dictionnaire historique de la Suisse
    • Encyclopædia Britannica
    • Encyclopædia Universalis
    • Gran Enciclopedia Aragonesa
    • Gran Enciclopèdia Catalana
    • Encyclopédie Larousse
    • New Georgia Encyclopedia
  • Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Bibliothèque nationale de France (données)
    • Bibliothèque du Congrès
    • Gemeinsame Normdatei
    • Bibliothèque nationale de la Diète
    • Bibliothèque nationale d’Israël
  • Apprendre à reconnaitre les végétaux utilisés en J.E.V - Fiches techniques, photos, jeux;
v · m
Culture (agriculture)
Systèmes et concepts Agriculture biodynamique · Agriculture biologique · Agriculture familiale · Agriculture de précision · Agriculture de proximité · Agriculture de subsistance · Agriculture durable · Agriculture extensive · Agriculture intensive · Agriculture itinérante · Agriculture naturelle · Agriculture pacifique · Agriculture paysanne · Agriculture raisonnée · Agriculture tropicale · Agriculture urbaine · Agriculture verticale · Agriculture vivrière · Agroécologie · Agroforesterie · Agropastoralisme · Agrosylvopastoralisme · Aquaponie · Arboriculture · Aridoculture · forêt urbaine · Guérilla jardinière · Hydroponie · Microagriculture biointensive · Microforêt · Monoculture · Permaculture · Polyculture · Rizipisciculture · Serriculture · Viticulture raisonnée · Viticulture biologique · Viticulture biodynamique
Cultures spécialisées Acériculture (Érable) · Agrumiculture (Agrume) · Arboriculture fruitière · Arboriculture ornementale · Arboriculture sur terrain sableux · Bulbiculture (Plante ornementale à bulbe) · Cacaoculture · Cacticulture (Cactus) · Caféiculture · Castanéiculture (Châtaignier) · Céréaliculture · Cressiculture et Cressonnière (Cresson) · Culture de la pomme de terre · Floriculture · Fraisiculture (Fraise) · Horticulture · Lavandiculture (Lavande) · Liniculture (Lin) · Maïsiculture (Maïs) · Maraîchage · Myciculture ou Fungiculture · Nuciculture (Noyer) · Oléiculture (Olivier) · Osiériculture (Osier) · Phœniciculture (Dattier) · Pomiculture (Pommier) · Populiculture (Peuplier) · Praticulture (Prairie) · Pruniculture (Prunier) · Riziculture · Sylviculture · Tabaculture (Tabac) · Théiculture · Trufficulture · Vaniculture (Vanille) · Viticulture (Vigne)
Agriculture · Liste de champignons comestibles · Liste de légumes · Liste de fruits comestibles
  • icône décorative Portail de l’agriculture et l’agronomie
  • icône décorative Portail du jardinage et de l’horticulture