Gamekult

Logo de Gamekult

Adresse 22 gamekult.com
Commercial  Oui
Publicité  Oui
Type de site Média vidéoludique
Langue Français
Inscription Payante
Nombre d'inscrits 12 200 abonnés (février 2022)
Siège social Boulogne-Billancourt
Drapeau de la France France
Propriétaire Unify (depuis 2015)
Rédacteur en chef Nicolas Verlet
Créé par Kévin Kuipers
Clément Apap
Lancement 1er décembre 2000
État actuel En activité
modifier Consultez la documentation du modèle

Gamekult est un site web français spécialisé dans le jeu vidéo fondé par Kévin Kuipers et Clément Apap, lancé en .

Le site propose des actualités, des dossiers, des tests et des présentations de jeux vidéo, dont il traite également l'aspect financier, juridique et social. Il est partiellement disponible en libre accès, mais commercialise un abonnement mensuel payant.

Historique

D'abord lancé en sous le nom de « Kult Magazine », un fanzine autour du jeu vidéo créé par Kévin Kuipers, le projet devient ensuite un site internet en disponible sous le nom de domaine « kult-mag.com »[1]. Kévin Kuipers et son nouvel associé Clément Apap se retrouvent ensuite contraints d'abandonner le site en l'absence volontaire d'un modèle économique. Ce ne sera qu'au début de l'année que le projet se voit relancé, et que les deux partenaires décident de fonder la société GameAmp le [2]. Ils sont alors rejoints par David Choquet afin d'établir la ligne éditoriale du site, ainsi qu'une équipe rédactionnelle complète. Le , le groupe LDLC acquiert 35 % du capital de l'entreprise[2] et lance Gamekult le suivant.

En , alors que Gamekult revendique 1,1 million de visiteurs uniques par mois, LDLC cède 49 % du capital du site à CNET Networks[3].

Début , le propriétaire du site, et donc Gamekult, est racheté par CUP Interactive[4], lui-même racheté par Neweb en avril suivant[5]. En , le groupe TF1 acquiert ce dernier[6].

Le site lance un abonnement payant en [7],[8]. Il comptait 12 000 souscripteurs en [9], et 12 200 souscripteurs en [10].

En , Gamekult employait six journalistes[7].

Fin , la rédaction de Gamekult se rapproche de celle des Numériques[10].

Le , le groupe TF1 annonce avoir signé un accord de vente de son pôle de médias numériques Unify, la maison mère de Neweb (qui poossède les marques Gamekult et Les Numériques), au groupe Reworld Media[11].

Notation

Gamekult est connu pour noter de manière assez sévère les jeux vidéo qu'il teste[12],[13]. En effet, selon des statistiques publiées par Metacritic sur base de 685 tests de jeux, la note attribuée par Gamekult est plus faible que la moyenne des autres tests 95 % du temps[14].

Controverses

Pressions de Sony à la suite du test de Heavy Rain

En , le site subit des pressions de Sony France après la publication de son test sur le jeu Heavy Rain. L'attaché de presse de l'éditeur aurait critiqué la notation du jeu. Sony n'aurait pas contacté Gamekult mais aurait critiqué le site auprès des rédactions d'autres sites vidéoludiques[15].

Polémique autour de Julien Chièze

En , Julien Chièze, rédacteur en chef du site concurrent Gameblog, déclenche une polémique en affichant une photo réunissant plusieurs rédacteurs de médias vidéoludiques, dont un journaliste de Gamekult, dînant ensemble lors d'un voyage au Japon, l'ensemble payé par Sony. Cela fait suite à des accusations similaires portées à l'encontre de Julien Chièze et anime un débat sur l'indépendance des rédactions consacrées aux jeux vidéo, notamment remise en question en 2012 à la suite du Doritos Gate[16].

Identité visuelle

  • Logo de Gamekult de 2000 à 2010.

    Logo de Gamekult de 2000 à 2010.

  • Logo de Gamekult de 2010 à 2017.

    Logo de Gamekult de 2010 à 2017.

  • Logo de Gamekult de 2017 à 2022.

    Logo de Gamekult de 2017 à 2022.

  • Logo de Gamekult depuis 2022.

    Logo de Gamekult depuis 2022.

Références

  1. « GameKult : Prêt pour la bataille ? » Accès libre, sur LDLC, (consulté le ).
  2. a et b Pascal Bories, « Le marchand en ligne de matériel informatique LDLC s'offre Gamekult.com » Accès libre, sur Journal du Net, (consulté le ).
  3. « CNET NETWORKS rachète Gamekult » Accès libre, sur ZDNet, (consulté le ).
  4. Fabien Pionneau, « CNET, ZDNet et Gamekult rachetés par les dirigeants français de CBS » Accès libre, sur Les Numériques, (consulté le ).
  5. David Legrand, « Après Les Numériques, FLCP se paie la majorité de CUP Interactive (ex-CBSi) » Accès libre, sur Next INpact, (consulté le ).
  6. Guénaël Pépin, « Le rachat de Newen (Gamekult, Les Numériques...) par TF1 attaqué par des actionnaires » Accès libre, sur Next INpact, (consulté le ).
  7. a et b Emmanuel Forsans, « Le site Gamekult réaffirme son positionnement avec sa nouvelle formule » Accès libre, sur Agence française pour le jeu vidéo, (consulté le ).
  8. Chloé Woitier, « En 2015, les médias ont fait le pari du premium sur Internet » Accès payant, sur Le Figaro, (consulté le ).
  9. Delphine Soulas-Gesson, « Nicolas Verlet (Gamekult): «Tout le monde veut devenir le Netflix du jeu vidéo» » Accès libre, sur Stratégies, (consulté le ).
  10. a et b « Gamekult et Les Numériques main dans la main autour de la tech et du jeu vidéo » et « Les Numériques et Gamekult se rapprochent pour devenir le leader de la high-tech et du jeu vidéo », Neweb, .
  11. Agence France-Presse, « TF1 cède à Reworld son pôle de médias numériques Unify » Accès libre, sur Le Monde, (consulté le ).
  12. Emmanuel Forsans, « Analyse comparative des notes de la presse francophone » Accès libre, sur Agence française pour le jeu vidéo, (consulté le ).
  13. William Audureau, « " Red Dead Redemption 2 " a-t-il été surnoté par la presse ? » Accès libre, sur Le Monde, (consulté le ).
  14. (en) « Gamekult Profile » Accès libre, sur Metacritic (consulté le ).
  15. Gilles Klein, « Sony fait pression sur un site dédié aux jeux vidéo » Accès libre, sur Arrêt sur images, (consulté le ).
  16. Alexandre Piquard, « Psychodrame dans la presse vidéoludique » Accès libre, sur Le Monde, (consulté le ).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • (fr) Site officiel
v · m
Agrégateurs de notes GameRankings · Metacritic · MobyGames · OpenCritic · TopTenReviews
Presse spécialisée
Anglophone ACE · Amiga Action · Amiga Format · Amiga Power · Amstrad Action · Analog Computing · Antic · Commodore Force · Commodore Format · Commodore User · Compute! · Computer and Video Games · Computer Gamer · Computer Games Magazine · Computer Gaming World · Crash · Develop · Edge · Electronic Fun with Computers and Games · Electronic Games · Electronic Gaming Monthly · Family Computing · Game Developer · Game Informer · Game Players · GameFan · GameNow · GamePro · Games · The Games Machine · GamesTM · Hardcore Gamer · Hyper · JoyStik · Kill Screen · The Market for Computer and Video Games · Mean Machines · The Micro User · Next Generation · NGamer · NGC Magazine · Nintendo Power · Official Nintendo Magazine · Official Xbox Magazine · The One · PC Format · PC Gamer · PC PowerPlay · PC World · PC Zone · Personal Computer Games · Play · PlayStation: The Official Magazine · PlayStation Official Magazine - UK · Retro Gamer · Sega Saturn Magazine · Siliconera · Sinclair User · Softalk · Softline · ST Format · STart · Super Play · Total! · VideoGames and Computer Entertainment · Video and Computer Gaming Illustrated · Your Computer · Your Sinclair · Zzap!64
Francophone Am-Mag · Amiga Dream · Amstar · Amstrad Cent pour cent · Amstrad Magazine · Amstrad PC · Amusement · Background · Banzzaï · Canard PC · Club Nintendo · Consoles + · Consoles Max · Cyberstratège · Dofus Mag · E-mulez · The Game · GameFan · GameOn · GamePlay 64 · GamePlay 128 · GamePlay RPG · Games · Gen4 · Hebdogiciel · Icare : L'Envol du jeu vidéo · IG Magazine · Immersion · Jeux vidéo Magazine · Joypad · Joystick · JV : Culture Jeu vidéo · MEGA Force · Micr'Oric · Micro Kid's Multimédia · Micro News · Next Games · Nintendo, le magazine officiel · Nintendo Player · PC Jeux · PC Player · PC Team · Pix'n Love · Player One · PlayStation, le magazine officiel · PlayStation Magazine · Role Playing Game · RPG Magazine · ST Magazine · Super Power · Supersonic · Théoric · Tilt · Top Consoles · Total Cube · Wakfu Mag · X64
Germanophone Aktueller Software Markt · Amiga Joker · GameStar · PC Player · Video Games
Hispanophone Hobby Consolas · Micromanía · MicroHobby · Revista Oficial Nintendo
Italophone Computer idea · The Games Machine · Giochi per il mio computer
Japonophone BugBug · Comptiq · Dengeki G's Magazine · Dengeki Nintendo · Dengeki PlayStation · Famitsu · Gamest · Gemaga · Monthly Arcadia · PC Engine Fan
Autre CD-Action (pl) · LeveL (cs) · Nöjesguiden (sv) · Power Unlimited (nl) · Super GamePower (pt) · Super PLAY (sv)
Sites web spécialisés
Anglophones 1UP.com · Adventure Gamers · AllGame · Ars Technica · Bleeding Cool · Destructoid · Engadget · Escapist Magazine · Eurogamer · Game Developer · Game Revolution · GameDaily · GameSpot · GameSpy · GamesRadar+ · GameTrailers · Gamezebo · GameZone · Gayming Magazine · Giant Bomb · IGN · Joystiq · Kotaku · PCGamesN · PlayStation Blog · Pocket Gamer · Polygon · Rock, Paper, Shotgun · RPGamer · Screen Rant · Shacknews · TIGSource · TouchArcade · VG247 · VideoGamer.com
Francophones Abandonware France · Breakflip · Eclypsia · Gameblog · Gamekult · Grospixels · IGN · JeuxActu · JeuxOnLine · Jeuxvideo.com · Jeuxvideo.fr · JudgeHype · Merlanfrit · MGG · Nintendo Life · Nintendojo · Overgame · Planète Aventure · Pocket Gamer
Autre 4Players (de) · Absolute Games (ru) · Markolf.pl (pl) · MeriStation (es) · 4Gamer.net (ja)
Articles connexes Controverse du Gamergate · Liste de magazines de jeux vidéo · Liste de livres sur le jeu vidéo
v · m
Chaînes
Détenues à 100 %
Partenariat
Médias sur internet
Presse
Multimédia
Production
Activités abandonnées
Anciennes chaînes
Autres
Groupe TF1 est une filiale de Bouygues
  • icône décorative Portail d’Internet
  • icône décorative Portail du jeu vidéo